Le débat est récurrent, et il n’est pas un article employant le mot digital sans la réponse tant attendue « digital c’est avec les doigts, en France on dit numérique ». C’est d’ailleurs l’avis de l’Académie Française pour qui « l’adjectif digital en français signifie « qui appartient aux doigts, se rapporte aux doigts ». Il vient du latin digitalis, « qui a l’épaisseur d’un doigt », lui-même dérivé de digitus, « doigt ». C’est parce que l’on comptait sur ses doigts que de ce nom latin a aussi été tiré, en anglais, digit, « chiffre », et digital, « qui utilise des nombres ». En puriste de la langue, il faudrait donc utiliser numérique. C’est un avis largement partagé, et défendu par certains. Johann Duriez-Mise, journaliste High-Tech sur Europe 1, estime par exemple que « le mot « Digital » est un terme anglophone qui signifie « avec les doigts » et qui serait utilisé à tort pour désigner tout ce qui à trait au Numérique. Ce ne serait, selon lui, qu’une mauvaise traduction des agences de communications françaises qui, à force de jongler avec des mots anglais et français, ont trouvé plus facile d’utiliser le même mot dans les deux langues.


Mais si les avis semblent bien tranchés en faveur du terme “numérique”, ils sont rarement étayés et argumentés par des spécialistes. Nous nous sommes donc rapprochés d’experts de linguistique et de sémantique / sémiologie afin d’avoir leur avis sur la question. Et leurs réponses sont assez surprenantes puisqu’elles vont à l’encontre de ce que préconise l’Académie Française. Par exemple, Typhon Baal Hamon (qui souhaite garder l’anonymat sous ce pseudo) et étudie la linguistique depuis plusieurs années, de même qu’Anthony Mathé, Docteur en Sciences du langage et en Sciences de la Communication, considèrent que le terme digital, qui désigne “l’ensemble des équipements électroniques utilisant des représentations binaires”, domine le terme “numérique” dans le langage courant, ce qui lui confère une prédominance de facto.


Ansi donc, le terme de “digital”, s’il apparait pour les puristes comme un néologisme directement issu de la francisation de la langue anglaise, n’en reste pas moins très largement utilisé, donc dominant. S’opposer à son utilisation courante serait nier l’évidence de la préférence contextuelle dont il fait l’objet.

J’attends vos commentaires, mais soyez soft et constructif svp…

Nathalie RICHARD

Nathalie RICHARD, ingénieur, 25 ans d’expérience développement commercial B2B (Air Liquide, Altran, Nestlé) et fondatrice de la Méthode OPEN BIZ ®. www.open-biz.fr
06 84 20 21 36 - 
nathalie@open-biz.fr

Les clés du succès
La Méthode OPEN BIZ ® consiste à conquérir de façon automatisée des clients et/ou de candidats en associant les techniques classiques de prospection et/ou de recrutement (phoning, rendez-vous face-à-face, salons, workshops) aux technologies de conquête du web et de conquête de masse (réseaux sociaux, site internet, e-mailing automation : webmarketing, socialselling, growthhacking).