Les PME françaises sont-elles bien connectées ? C’est loin d’être évident si l’on en croit les dernières études réalisées sur ce sujet. Ainsi, seules trois entreprises sur dix sont présentes sur les réseaux sociaux. Celles qui parviennent à bien s’y positionner sont d’autant plus gagnantes en termes d’image mais aussi de business.

50% des dirigeants n’utilisent pas Linkedin

50 % des dirigeants de PME françaises n’utilisent pas LinkedIn, qui s’est pourtant imposé comme « le réseau » des professionnels. 64 % ne sont pas présents sur Viadeo et 82 % n’utilisent pas Twitter. Quant à ceux qui fréquentent les réseaux sociaux, la majorité le fait avec parcimonie. Ils ne sont que 10 % à se connecter quotidiennement à LinkedIn et 6 % à utiliser chaque jour Twitter. Des chiffres qui tranchent avec une population hyperconnectée puisque 30 millions de Français sont présents sur Facebook, 10 millions sur LinkedIn et plus de 6 millions sur Twitter.

La réputation de l’Entreprise sur les médias sociaux : l’enjeu futur

L’entreprise ne peut donc plus se permettre de diffuser un message unique, sans générer d’interactions. Les consommateurs ne recherchent plus des informations sur les produits auprès de la société qui les commercialise mais auprès de leur communauté. Les salariés échangent sur des plateformes sur leurs conditions de travail et sur l’attractivité de telle ou telle société.

Pour les Entreprises qui s’y mettent : la voie est (presque) libre !

Au regard du retard pris par la majorité des entreprises françaises, les PME qui parviennent à bien se positionner sur les réseaux sociaux possèdent un avantage concurrentiel non négligeable.
« Une présence pertinente sur les réseaux sociaux permet à l'entreprise de développer sa notoriété, de promouvoir ses produits ou ses services, de trouver de nouveaux clients et de fidéliser les anciens » assure Stéphane Soto, Directeur de la French Tech Aix-Marseille.
« Aujourd’hui, le retour sur investissement de l’e-publicité est bien supérieure à celui de la publicité traditionnelle. Et ce n’est que le début ! Le monde devient de plus en plus connecté. Les entreprises qui ne prendront pas le train en marche risquent d’être vite dépassées, remplacées par des sociétés plus agiles, en phase avec eur époque ».

Etre rigoureux et se faire accompagner

Et contrairement aux idées reçues, les réseaux sociaux ne s’avèrent pas forcément chronophages. La régularité est plus importante que la durée. Consacrer vingt minutes par jour pour faire vivre ses réseaux permet déjà de faire la différence. Mais pour aller jusqu’au bout de la démarche, mieux vaut se faire aider. « Interagir sur les réseaux sociaux de manière professionnelle ne s’improvise pas : c’est un métier » assure Stéphane Soto. « Les profils de community managers ont le vent en poupe. Ils peuvent vous proposer un accompagnement en ligne avec vos besoins et votre budget. Les bons éléments sont très demandés et gagnent très bien leur vie ! »

Du réel au virtuel et inversement : l’art de prospecter sur les réseaux

Les réseaux sociaux constituent également un excellent vecteur pour réaliser de la prospection commerciale… à condition de ne pas oublier que, pour être efficientes, les relations virtuelles doivent se concrétiser dans la vraie vie !
Nathalie Richard, Dame-réseaux, Expert Marketing Relationnel chez OPEN BIZ.
J’attends vos commentaires, mais soyez soft et constructifs svp…

Nathalie Richard

Nathalie RICHARD, ingénieur, 25 ans d’expérience développement commercial B2B (Air Liquide, Altran, Nestlé) et fondatrice de la Méthode OPEN BIZ ®. www.open-biz.fr
06 84 20 21 36 - 
nathalie@open-biz.fr

Les clés du succès
La Méthode OPEN BIZ ® consiste à conquérir de façon automatisée des clients et/ou de candidats en associant les techniques classiques de prospection et/ou de recrutement (phoning, rendez-vous face-à-face, salons, workshops) aux technologies de conquête du web et de conquête de masse (réseaux sociaux, site internet, e-mailing automation : webmarketing, socialselling, growthhacking).