Les ambassadeurs : un truc vieux comme le monde...

Les ambassadeurs d’une marque sont celles et ceux que l’on retrouve dans les publicités d’une marque de vêtements ou de voiture et qui mettent à contribution leur propre image pour donner un coup de projecteur sur cette marque. Ce sont donc, le plus souvent, depuis que les publicités existent, des contributeurs rémunérés à la notoriété d’une marque.

Pas nouveau, donc...sauf que.

Avec l’avènement des réseaux sociaux il y a 15 ans, une nouvelle variété d’ambassadeurs est née : ce sont des personnes lambda, habiles sur les réseaux sociaux, s’y donnant une notoriété poussée à force de publications et de nombre croissant de contacts, qui s’érigent en “ambassadeurs”(ices) et n’hésitent pas à monnayer à de grandes marques de mode ou d’agro-alimentaire leur notoriété. C’est ainsi qu’est né l’advocacy marketing.

Identifier ses influenceurs, les hashtags adaptés : base de l’advocacy dit “externe”.

En interne, la plupart du temps, on fait appel aux collaborateur(ices) comme les équipes commerciales, le “front office” ou la Direction. C’est l’une des nouveautés liées également à l’usage des réseaux sociaux : faire en sorte que les employé(e)s d’une entreprise en deviennent des ambassadeurs par des communications plus partagées, plus engageantes, et donc plus...crédibles.

En général, quand on demande à un(e) dirigeant(e) d’entreprise quels sont les meilleurs ambassadeurs(ices), ils répondent : 

 - “Quels sont les meilleur(e)s ambassadeurs(ices) de votre entreprise ?

 - Ce sont nos collaborateurs(ices).

C’est l’appétence de la “marque employeur”. Et ça aussi, c’est vieux comme le monde…

Mais ce qui l’est moins, c’est de l’organiser : l’advocacy Marketing est une activité à part entière, qui s’apparente à l’acquisition d’une visibilité pour une marque.

A l’heure des réseaux sociaux, fédérer ses ambassadeurs autour d’une marque employeur ou d’une marque distributeur est donc une activité à part entière du Community Manager ou de la direction Marketing : c’est globalement ce que l’on appelle “advocacy”.


L’advocacy marketing, comment ça marche ?

Lorsque les “ambassadeurs”(ices) externes sont identifié(e)s, il suffit de leur communiquer  les messages ou les éléments de contenu qu’ils se chargeront eux-mêmes de diffuser via les réseaux sociaux. Le message peut prendre la forme d’une expérience, d’un témoignage, d’une “expérience client” dont ils/elles témoignent. C’est ce qui contribue à donner une image positive à l’entreprise ou à ses produits.

Quant aux ambassadeurs internes, les équipes de l’entreprise ou son réseau proche, il est clair que rien n’est dû et que tout s’acquiert. C’est ce à quoi, d’ailleurs, beaucoup de marques incitent leurs collaborateurs(ices) sur LinkedIn, mais le compte de chacun étant personnel, chacun est libre.

La question que l’on se pose donc est de savoir ce qui pousse un(e) ambassadeur(ice) à le devenir sur les réseaux sociaux.

 

Pourquoi les gens partageraient-ils ce contenu en ligne ?

On est à même de se poser la question des raisons qui poussent les ambassadeurs des marques à partager le contenu que nous leur soumettons.  Il y a en effet plusieurs raisons :

  • apporter du contenu de qualité à ses followers (les informer sur une nouveauté, les former), 

  • faire accroître le nombre de ses relations,

  • être rémunéré(e) !

L’advocacy marketing peut être intégré à une stratégie d’acquisition de prospects ou de candidats ainsi que dans le cadre d’une stratégie de fidélisation des clients existants. Miser sur l’advocacy marketing, c’est permettre à l’entreprise de développer sa notoriété et sa visibilité de façon organique, à moindre coût, et de façon plus crédible qu’une publicité.

C’est aussi obtenir un meilleur référencement sur les moteurs de recherche et donc un trafic accru sur son site web permis par l’augmentation du nombre de fans ou de followers sur les médias sociaux. 

Mais c’est aussi améliorer et développer son image en interne et travailler sa “marque employeur” pour prétendre à des labels et mieux recruter. Les collaborateurs(ices) sont ainsi amenés à afin de fédérer véhiculer une image plus humaine, plus convaincante, plus crédible de l’entreprise.

Mais parmi les entreprises qui misent sur le partage dit “organique” de leurs contenus sur les réseaux sociaux, beaucoup craignent aussi le “bad buzz” et décident ainsi  de former leur(e)s salarié(e)s à l’usage professionnel des réseaux sociaux. Chaque employé(e) apprend à distinguer profil personnel et profil professionnel, et à savoir que faire, que dire, que partager, que commenter pour utiliser “intelligemment” leur nouveau compte dédié au professionnel (compte facebook dédié avec photo de profil = photo du logo de l’entreprise).

 

L’advocacy marketing : quelques chiffres (cf.Etude Nielsen)

Selon une étude menée par Nielsen, 83% des clients accordent leur confiance aux recommandations d’amis ou membres de leur famille. Plus encore : 66% font confiance aux opinions d’autres clients en ligne. De plus, le ROI moyen du bouche à oreille, est de 3,93 €. Un chiffre corroboré par l'association mondiale du WOMM (Direct Word of Mouth Marketing) qui estime que plus de la moitié des ventes serait impactée par ce type de recommandation.

 

"Le bouche-à-oreille est la manière la plus convaincante de promouvoir une marque et de séduire de nouveaux consommateurs", affirme Margaux Dauce, Brand Content Manager chez Michel et Augustin

 

Ainsi donc, l’avènement des réseaux sociaux a considérablement modifié ce que chacun faisait intuitivement avant pour encourager l’entreprise sur un nouveau champs d’expression réellement innovant : L’advocacy Marketing.

 

Alors...pourquoi ne pas mettre en place votre propre stratégie d’Advocacy Marketing ?

 

On attend vos commentaires, mais soyez soft et constructif svp…


Emily et Nathalie

Nathalie RICHARD est ingénieure, 25 ans d’expérience développement commercial B2B (Air Liquide, Altran, Nestlé) et fondatrice de la Méthode OPEN BIZ ®. 

Tel. 06 84 20 21 36 - nathalie@open-biz.fr

Emily MARCHAND, Directrice Artistique de l’entreprise OPEN BIZ, a 18 ans d’expérience et met en oeuvre la Méthode OPEN BIZ ®. www.open-biz.fr dans les entreprises.

Tel. 07 79 59 66 09 - emily@open-biz.fr

Les clés du succès 

La Méthode OPEN BIZ ® consiste à conquérir de façon automatisée des clients et/ou de candidats en associant les techniques classiques de prospection et/ou de recrutement (phoning, rendez-vous face-à-face, salons, workshops) aux technologies de conquête du web et de conquête de masse (réseaux sociaux, site internet, e-mailing automation : webmarketing, socialselling, growthhacking).